frzh-CNnlendeitjaes
Aujourd'hui14
Hier93
Cette semaine107
Ce mois2048
Total175370

187° Chapitre

DINANT  (Lavenir.net)

On attendait cette disnée depuis 963 jours! - Le roi de la flamiche a mangé 9 morceaux, la reine en a mangé 4

CQFDRoi1872 

Le 187e chapitre de la flamiche a débuté sous une température lourde et s’est achevé sous le grondement d’un orage. Pour la disnée qui a suivi, et qui accueillait 470 convives, il faisait un peu meilleur. À côté des 125 flamiches commandées chez les boulangers-pâtissiers Frippiat et Defossez, la confrérie avait aussi prévu 280 flacons de Savigny-les-Beaune de l’année 2014, signé Pavelot, vigneron et lui-même quartenier d’honneur. Cette disnée, à cause du Covid, on l’attendait depuis 963 jours!

Six nouveaux quarteniers

Six nouveaux quarteniers d’honneur ont été accueillis, parmi lesquels quatre Dinantais. Il s’agit de Philippe Lonnoy, Dinantais instituteur à Philippeville; Bastien Scouperman, un infirmier d’Anseremme; Philippe Henin, le commissaire de police en retraite de la zone des Arches, des Isnes; Jean-Luc Mossiat, un agent pénitentiaire de Bouvignes; Yvan Serré, un pompier en retraite, de Dinant; Stéphane Vandesande, le directeur du Conservatoire Adolphe Sax – Arts et scène.

Trois quarteniers d’honneur, en raison de leur ancienneté et de leur fidélité à la confrérie, ont redit leur serment dans les mains du grand bailli, le bourgmestre Thierry Bodlet, et ont été promus grands officiers. Il s’agit de Léon Charlot (Purnode), Philippe Laduron (Celles) et du Dr Abdi Roudbar (Dinant).

Du vin pour économiser l’eau

Le grand échanson Godefroy Perot a glissé quelques saillies aux nouveaux venus et promus, en lien avec leur métier. À Philippe Henin: «En tant qu’ancien policier, j’imagine que vous boirez du Savigny de façon responsable. Comme moi! Je n’en renverse jamais une goutte.» À Bastien Scouperman: «Lever le coude reste une excellente excuse pour ne pas baisser les bras! Et ouvrir une bouteille de vin active quatorze muscles!» À Yvan Serré: «Je fais tout pour aider la nature et les pompiers. Si je bois du vin, c’est surtout pour économiser l’eau!» Au docteur Roubdbar, enfin: «Tu connais le secret pour apprécier un bon vin: le servir dans un beau verre et le laisser respirer; s’il n’a pas l’air de bien respirer, tout de suite, lui faire du bouche-à-bouche!»

Second volet du week-end saisonnier de la flamiche: le concours du plus gros mangeur de cette spécialité dinantaise. Sous la forte température de dimanche, l’appétit était moins pantagruélique que d’habitude. Seize flamiches, soit 128 morceaux, fabriquées par le pâtissier Michel Defossez, étaient à avaler. La vingtaine de concurrents, parmi lesquels trois dames, n’en ont mangé finalement qu’une centaine, le reste étant distribué au courageux public qui fondait au soleil. Il faisait une telle chaleur que le quartenier Axel Tixhon a dû ventiler un concurrent avec sa barrette…

Le gagnant de cette édition est Olivier Capelle, un sexagénaire de Durnal, ancien chef d’atelier à la Ville de Dinant et ingénieur à la Ville de Namur, avec quasiment neuf morceaux de flamiche. Mme Vandenbroek, une habituée du tournoi et première dame au classement, en a pour sa part enfilé quatre. Les deux concurrents ont été couronnés par le bourgmestre, Thierry Bodlet. À noter qu’Édouard Capelle, le fils du vainqueur, a ingurgité cinq morceaux de flamiche.

Le concours, d’une durée de 45 minutes, s’est déroulé sous l’œil des géants dinantais et du Cheval Bayard. Il a été animé par la chorale des Joyeux quarteniers. Celle-ci compte un nouveau membre : le talentueux musicien Alain Crépin, ancien chef de musique de la Musique de la force aérienne.

CQFDRoi1872

Pour donner la pleine mesure de ce concours, rappelons la recette de fabrication de la flamiche: 500 g de pâte de pain améliorée, 250 g de beurre, 500 g de fromage boulette (de Romedenne), 13 œufs (tarte de 30 cm) ou 15 (tarte de 35 cm), poivre (beaucoup) et sel. Cuire au four à 220 degrés pendant 20 minutes. Déguster la flamiche dès sa sortie du four, en l’accompagnant d’un excellent vin de Bourgogne. (Michel Motte)