frzh-CNnlendeitjaes
Aujourd'hui35
Hier86
Cette semaine406
Ce mois1695
Total98806

Chapitre 183

Flamiche et Savigny, mariage réussi (lavenir.net)

DSC 5200Début septembre, la flamiche embaume la cité des Copères du bouquet de la boulette de Romedenne. Une semaine après le tournoi du plus grand mangeur de flamiche, le 183echapitre de la Confrérie des Quarteniers vient de se tenir. Chapitre de l’allégresse (ou de l’automne), devait dire le Grand Maître Henri Bourdon.

Dix nouveaux quarteniers ont été intronisés. Ils ont dégusté la flamiche de chez Frippiat, entrée solennellement sous les sonneries des Veneurs de la Meuse, et un Savigny 1er cru de 1988 de la Réserve de la Cousinerie de Bourgogne. À la disnée qui suivait le chapitre, on a encore mis les petits plats dans les grands en proposant un Savigny 2014, Grand Galopin, de chez Maurice Stephen (Domaine du Prieuré), servi au long de 256 flacons qui ont arrosé 141 flamiches de chez Michel Defossez.

Dix nouveaux quarteniers

La liste des nouveaux quarteniers débute par le nom d’un Cinacien qui a un homologue à Dinant: Olivier Barthélemy. Il a été bien chambré par un ancien Dinantais devenu Cinacien, le Grand Rhétoriqueur Marc Navet, dont on a encore pu apprécier la gouaille.

À suivi un Dinantais devenu Gouvion (de Gouvy): Bernard Besohé, un nom bien connu à Dinant où le papa, Roger, a été enseignant à l’UP. Bernard est fonctionnaire européen. Godefroy Perot lui rappeler que «L’Europe, c’est comme la France: on y sème des fonctionnaires et il y pousse des impôts. Heureusement qu’à Savigny pousse le vin

Godefroy Perot a encore accueilli un Cellois comme lui, David Carnot, et plus tard Jérôme Roy, sous une Brabançonnne qui a étonné le public. On est Roy ou on ne l’est pas! La musique servie par le confrère Denis Michel a montré, plus d’une fois au cours du chapitre, qu’elle pouvait aussi être moqueuse.

Au médecin urgentiste Fabian Charles, Godefroy Perot a dit: «Mieux vaut avoir la maladie de Parkinson que celle d’Alzheimer. Il est préférable de renverser un peu de vin que d’oublier de le boire…»

Devant Nicolas Libois, pompier dinantais devenu dinaphien, Godefroy Perot a plaisanté: «30% des accidents sont provoqués par l’alcool au volant. Ce qui est interpellant c’est de se dire que 70% des accidents sont provoqués par des buveurs d’eau

Au Davois René Robaye, avocat et professeur de droit, Godefroy Perot a affirmé: «Je n’ai jamais abusé d’alcool ni de vin. Ils étaient toujours consentants

À Thomas Sensée, un enseignant de Dréhance et amateur de tennis, Godefroy Perot a avoué: «Ah, c’est beau le sport! J’ai aussi essayé la course à pied. je n’arrêtais pas de renverser mon verre.»

MM. Claude Taburiaux, de Furnaux, et Luc Willems, de Jemeppe-sur-Sambre, furent les deux dernières victimes du Grand Maître. Au second Godefroy Perot devait dire: L’alcool tue, mais combien sont nés grâce à lui…»

La confrérie a rendu hommage à huit fidèles. MM. Jean-Marie Flamey, de Godinne, Martin Jadin et Philippe Lamour, de Dinant, et Michel Léonard, de Lisogne, ont été faits Grands officiers. MM. Serge Colpé, de Bioul, Debis Golinvaux, de Celles, et Denis Husson, de Mettet, Commandeurs. Patrick Lemineur, Commandeur Major, un titre qui sanctionne trente ans de fidélité. M. Motte