frzh-CNnlendeitjaes
Aujourd'hui36
Hier86
Cette semaine407
Ce mois1696
Total98807

Roi de la Flamiche 2019

Tournoi de la Flamiche 2019 (Lavenir.net)

Roi2019Trop d’événements en même temps, dimanche dernier? Des événements disséminés aux quatre coins de la ville et des alentours? Des dates qui ne respectaient pas la tradition? Autant de questions que se sont posées les responsables de la confrérie des quarteniers de la flamiche. Habituellement, braderie, chapitre et tournoi se chevauchaient en un même endroit, ou en tout cas pas très loin l’un de l’autre, et ils profitaient à peu près du même public. Ce 1er septembre, on ne peut pas dire que la flamiche a embaumé la ville. De même, le concours du plus grand mangeur de flamiche n’a pas attiré grand monde. Habituellement, les participants sont une vingtaine à s’opposer. Cette fois, ils n’étaient que dix. Il y avait un peu de public pour suivre le traditionnel combat gargantuesque mais pas autant que d’habitude. Bref, dimanche noir pour les quarteniers. Ils ont, néanmoins, fait contre mauvaise fortune bon cœur. Et la chorale s’en est donnée à cœur joie. Les véritables vainqueurs étaient les membres du public qui n’en ont pas perdu une miette jusqu’au bout. Ils ont pu déguster plus de flamiche de chez Defossez que d’habitude. Aux frais de la confrérie.

Rémi Ier

Parmi les dix candidats au titre de plus grand mangeur de flamiche, il y en avait un qui s’était classé 2e, il y a deux ans. Rémi Rasschaert, 19 ans, de Purnode, étudiant en 2e BAC à Ciney, s’est envolé, dès le début du tournoi, vers la victoire. Sous l’œil de son papa, membre de la confrérie de la flamiche. Il n’a dégusté que 5 morceaux et… 1/10. Arrosé d’un Passetoutgrain 2017. C’est loin, en effet, des résultats des Gustin et consorts à une certaine époque. Mais il faut quand même le faire quand on sait que deux morceaux de flamiche suffisent à beaucoup. Surtout quand on a, comme Rémi Ier, dîné à 15 h, soit une heure et demie avant le début du tournoi. Cela valait bien la couronne que lui a déposée sur le crâne le Grand Maître Henri Bourdon et les félicitations du bourgmestre, Axel Tixhon, Grand Bailli du Roi. (M. Motte)