frzh-CNnlendeitjaes
Aujourd'hui10
Hier53
Cette semaine10
Ce mois1528
Total169157

Un chapitre dédié à l’allégresse

Des bons mots ont encore émaillé le chapitre de printemps de la confrérie royale des Quarteniers de la flamiche de Dinant. (lavenir.net)

173chapitreLa confrérie royale des Quarteniers de la flamiche a tenu son 173e chapitre à l’hôtel de ville de Dinant. Un chapitre franco-belge honoré, notamment, de la présence de l’ancien maire de Dinan, René Benoît, et de représentants de la Cousinerie de Bourgogne et de la Commanderie de Dinan. On y a intronisé neuf quarteniers d’honneur. Surprise: Axel Tixhon avait pris le rôle du grand bailli du roy (bourgmestre)… Pas longtemps, le vrai bailli, Richard Fournaux, devait arriver avec un peu de retard. «Comme les trains de la SNCB», dit-il.

Dédié à l’allégresse

En accueillant les invités, le grand maître chancelier, Jean-Claude Warnant, a précisé que ce chapitre de printemps était dédié à l’allégresse. Si ce mot veut bien signifier joie et sourire, public et confrères quarteniers ont été servis. À partir des portraits et aventures des quarteniers d’honneur, des aphorismes du grand échanson Godefroy Perot ou des remarques du grand bailli. Qu’on en juge.

Si Alain Beaujot, un ancien ingénieur, a prêté serment et dégusté flamiche et Savigny 88 de la Cousinerie de Bourgogne sans heurt, Guy Chavée, agent SNCB et conseiller communal d’Hastière, a été accueilli par le bailli: «À la SNCB, vous êtes agent mais il faut aussi être… galant!» Quant à l’échanson, il lui dit simplement que «s’il est dangereux pour la santé de boire du vin tous les jours, boire de l’eau tous les jours rend la vie insupportable.» À Quentin Delwart, de Hamois, notaire à Dinant, le grand bailli a donné le conseil suivant: «Quand on est notaire à Dinant, on habite et on achète à Dinant.» Plus jeune quartenier d’honneur du chapitre, le Dinantais Cédric Hermant n’a pas été trop inquiété; Didier Lawarrée, traiteur à Falaen, non plus. Ce dernier a semblé apprécier le Savigny. À Dimitri Preudhomme, archéologue à la Région wallonne, Godefroy Perot a avoué: «Je n’ai jamais couru voir un chantier de fouilles, par contre, s’il s’agit d’une vieille cave à vins…» Pour Stéphane Raty, de Ciney, directeur de l’auto-école du même nom, on a étalé sur le sol un tapis routier et, surprise, après le Savigny, on l’a fait souffler dans un ballon et le grand échanson lui a fait remarquer que «30% des accidents sont provoqués par l’alcool au volant. Ce qui est interpellant, c’est de se dire que 70% sont provoqués par des buveurs… d’eau! Buvons du bon vin, c’est plus sécurisant.» Dernier des neuf nouveaux intronisés: François Renaville, de Dinant. Il habite la ferme de Meez, «là où on n’arrive pas par la route!»

Promotions

Huit quarteniers d’honneur ont été promus: Thierry Brack, Robert Gustin, Frédéric Jadot et Michel Lacroix, au grade de grand officier; Jean-Pol Gauthier, Christian Grégoire, Jean-François Ledoux et Jean-Marie Marion.

La journée n’était pas finie, la disnée allait faire salle pleine. On avait passé commande de 128 flamiches à la boulangerie de Falmignoul tandis qu’on avait sorti de la cave 334 flacons de Savigny premier cru de chez Jean-Michel et Stephen Maurice, de Savigny. (Michel Motte)