frzh-CNnlendeitjaes
Aujourd'hui11
Hier53
Cette semaine11
Ce mois1529
Total169158

Le Roi de la Flamiche 2015

Un tournoi qui aurait pu être… explosif (lavenir.net)

Vingt amateurs de flamiche ont participé au concours du plus grand mangeur de cette spécialité odorante. On appelle aussi ce concours, tournoi.

Roi1Tournoi de mandibules. C’est à qui mangera le plus de flamiche en 45 minutes. Tout le monde ne vise pas le même but. Une bonne partie des participants vient pour déguster un, deux ou trois morceaux de flamiche, accompagnés de vin rouge de Bourgogne. La participation financière en vaut la chandelle, quand on sait le prix d’une flamiche. Quelques convives viennent pour en découdre ou mesurer leurs capacités d’absorption de flamiche. Rapidement, on a pu les distinguer, cette fois encore: le père et le fils Gustin, des habitués tant au tournoi qu’à la victoire et un candidat dont on craint, en finale, l’explosion. Un Chevetognois d’adoption de 32 ans, Maximilien Lespagne, originaire de Thynes qui avait un mode particulier de dégustation… Dans le sprint final, au moment où il a vu la couronne royale revenir à Laurent Gustin, il n’a pas hésité à engouffrer un morceau, d’un coup! Mais voilà, l’homme propose et le corps dispose… Un moment, on a frisé l’explosion. Le nouveau roi de la flamiche l’a reconnu: ce fut très dur! Avec 7 morceaux et 4/5e du 8e , quasiment une flamiche, il a remporté la couronne et le diplôme. Un seul élément féminin dans la bagarre, une demoiselle qui n’a jamais affiché vouloir décrocher une place sur le podium. Comme à l’habitude, les Joyeux Quarteniers ont su créer l’ambiance. Mais chanter une pitite gotte ou boire un petit coup quand d’autres souffrent derrière eux pour avaler leur flamiche, ce doit être un supplice…(M. Motte)