frzh-CNnlendeitjaes
Aujourd'hui12
Hier53
Cette semaine12
Ce mois1530
Total169159

Chapitre en hommage à Sax

Le chapitre d’hiver de la confrérie royale des quarteniers de la flamiche a revêtu un éclat particulier. On y a honoré des amis de Dinant et deSax.(LAVENIR.NET)

AmbassadeurJaponS’il était un peu plus intime que les autres, le 168e  chapitre, dit d’hiver, de la confrérie royale de la flamiche a tout de même mis à l’honneur, à l’hôtel de ville, huit personnalités qui ont toutes comme point commun Adolphe Sax – ou le saxophone. Et pour bien les honorer, l’animation musicale était assurée par les Veneurs de la Meuse, eux aussi en nombre réduit, ainsi que par l’Ensemble Sax de l’académie de Dinant, dirigé alternativement par Marjolaine Verpoorten et Stephane Vandesande. Chaque nouveau quartenier d’honneur a eu l’agréable privilège d’être accueilli devant le Grand Conseil, au son d’un des saxophones composant la grande famille de ces instruments.

Du Japon à la Russie en passant par la France

Première personnalité adoubée au son du ban bourguignon distillé par un saxo sorpranino et par le Grand Maître Chancelier Jean-Claude Warnant: l’ambassadeur du Japon, Son Excellence Masafumi Ishii. Celui-ci avait tenu à assumer la promesse de son prédécesseur retourné au pays: faire venir à Dinant le Senzoku Gakuen college fanfare orkest de Kawasaki, une fanfare-orchestre japonaise composée de cinquante musiciens.

En réponse, le représentant de l’Empire du soleil levant s’est dit honoré de cet accueil. Il a apprécié le morceau de flamiche qu’on lui a servi et le Savigny les Grands Picotins 2012 dégusté aussi par les sept autres invités. Il s’est aussi montré très flatté de l’invitation à la disnée qui a suivi le chapitre où il s’est montré très à son aise.

Karine Lalieux, députée fédérale et échevine de la Culture de Bruxelles, à l’origine de l’accueil de la confrérie à Bruxelles où elle accompagnait les représentants de l’AIAS venus remettre un costume d’Adolphe Sax à Manneken-Pis, a été accueillie par un saxo soprano, le confrère Axel Tixhon lui réservant une bafouille poétique très agréable. «Donnons du bon vin à nos hommes politiques pour qu’ils nous fassent de bonnes lois», lui suggéra l’Echanson, Godefroy Perot. Le maire de Savigny-les-Beaune, Sylvain Jacob, a été associé à la fête, au son d’un sax alto, tandis que la professeure de saxophone à la Luca School of Arts de Leuven Nadine Bal l’était au son d’un sax ténor, Axel Tixhon rendant une nouvelle fois les honneurs à la dame. Notons que l’Echanson lui suggérait de réfléchir à la constatation suivante un peu osée: «Les statistiques nous disent que 17% des accidents sont provoqués par des gens ivres. Il suffirait donc d’empêcher les gens sobres de conduire pour augmenter la sécurité routière de 400%

Accueilli par un sax baryton, Géry Dumoulin, le Conservateur du Musée des instruments de musique (MIM) a été pris en charge avec humour par Marc Navet, avant que Godefroy Perot constate «qu’il était aussi dangereux de faire du… MIM en conduisant!» (Michel Motte)